Zota : “j’ai passé la nuit sur le même lit que Beynaud”

Longtemps critiquée pour être la maîtresse de son patron Serge Beynaud, la danseuse Zota a finalement décidé de s’exprimer sur sa relation avec l’artiste chanteur ivoirien. Elle en a profité pour faire certaines clarifications.

Contrairement à ce que d’aucuns pensent, entre Zota et Serge Beynaud, il n’y a jamais eu de sexe. C’est du moins ce qu’on retient de l’intervention de la danseuse sur Média Prime. Selon la jeune dame, l’artiste chanteur ivoirien est avant tout son patron, également un grand frère et comme dans toutes les familles, les parents ont toujours un préféré. Ainsi, parmi les danseurs, c’est elle qui se trouve être la préférée de la star du coupé-décalé.

A lire aussi : Officiel : la ligue des champions reprend avec des modifications

A en croire la danseuse aux cheveux teintés, la relation qui la lie à son patron n’a rien à voir avec le sexe. D’ailleurs, cette idée n’a jamais traversé la tête de personne d’entre eux même s’il leur arrive de se trouver dans certaines situations lors des tournées où ils sont obligés de partager le même lit.

“Contrairement à ce que l’on peut penser, il n’y a jamais eu de sexe entre Serge Beynaud et moi. Il ne m’a jamais proposé de coucher. Moi non plus, cela ne m’est jamais passé par la tête. Nous nous sommes trouvés dans certaines situations lors de nos tounées où nous étions obligés de partager le même lit. Oui, j’ai passé la nuit sur le même lit que Beynaud”, a fait entendre Zota avant de préciser que rien ne s’est passé entre eux puisque c’était un peu comme la petite sœur et le grand-frère. Voilà qui vient mettre un terme à toutes les polémiques concernant cette affaire. Pour rappel, Serge Beynaud de son vrai nom Guy Serge Beynaud Gnolou, est marié depuis 2016.

Benin Regard

Benin Regard

Read Previous

Officiel : la ligue des champions reprend avec des modifications

Read Next

Covid-19 : le Bénin enregistre 53 nouveaux cas confirmés en 24 heures

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *