Bénin – 9e édition de la journée internationale de la fille : l’ONG ESAM et l’ensemble des OSC résolument engagées dans la lutte contre le mariage des enfants

L’édition 2020 de la journée internationale de fille (JIFI) n’est pas passée sous silence au Bénin. Elle a été célébrée en différé vendredi 16 octobre 2020 à Cotonou par les organisations de la société civile (OSC) en collaboration avec le le partenariat national de lutte contre le mariage des enfants dont l’ONG Enfants Solidaires d’Afrique et du Monde (Esam) en est le coordonnateur.

“Ma voix, l’égalité pour notre avenir. Les enjeux du mariage des enfants au Bénin”. C’est le thème qui a réuni responsables religieux, têtes couronnées, responsables de diverses ONG et organisations internationales intervenant dans le droit des enfants et de la fille, lors de cette célébration de la JIFI 2020 au Bénin. Il s’agit d’une activité qui a bénéficié de l’appui de l’ambassade des Pays-Bas. Pour le directeur de l’ONG Enfants Solidaires d’Afrique et du Monde (ESAM) et coordonnateur du partenariat national de lutte contre le mariage des enfants, la présente activité permet aux OSC de porter assistance aux filles afin qu’elles sachent qu’elles ne sont pas seules et doivent briser le silence. “Pour marquer notre présence sur le terrain, nous avons choisi cette journée internationale de la fille pour dire qu’elles ne sont seules. Elles doivent prendre la parole pour s’exprimer et marquer leur présence”, a fait savoir Norbert Fanou-Ako, directeur de ESAM.

A lire aussi : Bénin : la grotte mariale de Dassa-Zoumè cambriolée

Dans son allocution d’ouverture, le représentant du ministre des affaires sociales et des microfinances, le thème de cette année vient recentrer le débat autour du sort malheureux qui est réservé aux filles à travers le monde entier en général et dans notre cher pays le Bénin en particulier. En dépit des efforts des acteurs, poursuit Brice Codjo Cakpo, maintes filles, au lieu d’être scolarisées ou d’apprendre un métier, voient leur avenir hypothéqué.

A lire aussi : Thomas Sankara : 33 ans après son assassinat, il demeure dans le coeur des africains

Il faut préciser que l’ambassade des Pays-Bas est représentée par l’experte en santé et droits reproductifs, Olivia Diogo Gbaglo. Elle a indiqué dans ses propos que son institution est engagée également dans cette lutte et accompagnera toujours des initiatives du genre.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

Bénin-Affaire 30h des aspirants : Patrice Talon à nouveau face aux centrales et confédérations syndicales

Read Next

Bénin-Fan club de l’Imam Chakirou Amoussou : la coordination départementale de l’Atlantique installée

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *