Bénin – Arrestation de l’activiste Jean Kpoton : le président Thibaut Ogou exige sa libération sans condition

Le jeune activiste Jean Kpoton a été arrêté par les forces de l’ordre le mercredi 13 janvier 2020, à son domicile. Un acte que le président du mouvement Alliance Conclave de la Jeunesse (AJC), Thibaut Ogou condamne avec la dernière rigueur.

L’arrestation du jeune activiste Jean Kpoton à son domicile de Porto-Novo, n’est pas du tout du goût de ses camarades de lutte pour la restauration des acquis démocratiques et les libertés individuelles. Dans un communiqué, le président de l’Alliance Conclave de la Jeunesse, Thibaut Ogou, a fustigé cette arrestation et exige sa libération sans condition et celle des autres détenus politiquees.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

A PROPOS DE L’ARRESTATION DE L’ACTIVISTE JEAN KPOTON : LE POUVOIR DE PATRICE TALON PROLONGE LA LISTE DES DÉTENUS POLITIQUES AU BÉNIN

Le mercredi 13 janvier 2021, l’activiste Jean KPOTON a été arrêté à son domicile à Porto-Novo. Selon nos investigations, il serait poursuivie pour “harcèlement sur les réseaux sociaux” suite à une publication de dénonciation qu’il a publié sur les réseaux sociaux. Il serait alors tombé sous le coup de loi sur le code numérique, l’une des lois scélérates du pouvoir en place qui légalise l’autocratie et la dictature dans notre pays. Jean KPOTON est un activiste des réseaux sociaux, combattant de la lutte contre l’autocratie du pouvoir en place. Cette arrestation vient prolonger la longue liste des détenus politiques dans notre pays.

Depuis l’avènement de ce régime dit de la rupture, la démocratie, l’un des acquis des luttes des peuples dans notre pays est saccagée. Par la théorie de la rage, le pouvoir en place tente de faire taire toutes personnes qui osent dénoncer la gouvernance autocratique, la faim et qui résiste à la ruse de l’argent. C’est le cas de Jean KPOTON, un activiste des réseaux sociaux, combattant des libertés, arrêté à son domicile par la police politique pour avoir dénoncé la mauvaise gouvernance du pouvoir en place. Cette arrestation vient une fois encore confirmer la mort de notre démocratie et de la liberté d’expression. Après les cas du journaliste Ignace SOUSSOU condamné à 1 an de prison, de dame Eléonore OKOUMASSOU arrêtée et condamnée à 2 ans de prison ferme, de Hamiss DRAMAN et de ses coaccusés en prison depuis plus d’un an pour publication sur les réseaux sociaux, Loth HOUÉNOU arrêté et condamné à 2 ans de prison ferme, le pouvoir continue de prolonger la liste de ses détenus politiques. Ces arrestations constituent une atteinte au droit d’expression dans notre pays. Comment peut-on nous affamer et nous demander de ne pas parler ? C’est inadmissible.

C’est pourquoi, le mouvement Alliance Conclave de la Jeunesse condamne cette arrestation crapuleuse et politique du pouvoir en place. Il exige la libération sans condition et sans délais de Jean KPOTON, de Hamiss DRAMAN, de Loth HOUÉNOU et de tous les détenus politiques du pouvoir de Patrice TALON.

Le mouvement Alliance Conclave de la Jeunesse appelle le peuple béninois et la jeunesse en particulier à continuer le combat contre la gouvernance autocratique qui ronge notre pays depuis 2016 en exigeant l’annulation de toutes les lois scélérates comme le code numérique, la loi sur le code pénal, la loi qui supprime le droit de grève aux travailleurs etc.

PLUS JAMAIS ÇA AU BÉNIN !

LIBÉREZ JEAN KPOTON !

LIBÉREZ TOUS LES DÉTENUS POLITIQUES AU BÉNIN !

Enfants du Bénin debout

Cotonou le vendredi 15 Janvier 2021

Thibaut OGOU Président de l’Alliance Conclave de la Jeunesse

Benin Regard

Benin Regard

Read Previous

Bénin : les partis politiques entrent en possession du reste de leur financement

Read Next

Bénin : “les amis d’en face gèrent les passifs, moi je gère les actifs”, Rachidi Gbadamassi répond à ses détracteurs

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *