Bénin – 3 ème édition de la journée mondiale du coton : les progrès de l’or blanc exposés

Les ministres Gaston Dossouhoui et Shadiya Alimatou Assounma à la Journée mondiale du coton @beninregard

Les ministres Gaston Dossouhoui et Shadiya Alimatou Assounma à la Journée mondiale du coton @beninregard

A l’instar des pays membres du C4, le Bénin a également célébré la Journée mondiale du coton jeudi 7 octobre 2021. Ainsi, cette activité qui est à sa troisième édition a premis au ministres de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui et sa collègue de l’industrie et du commerce Shadiya Alimatou Assounma, d’animer un panel où ils ont exposé les avancées que le Bénin a connu depuis quelques années dans la filière coton.

Le coton joue un rôle important et vital dans le développement socio-économique des pays producteurs, exportateurs et du C-4 (Bénin, Burkina Faso, Mali et le Tchad ). C’est du moins ce qu’il convient de retenir dans le mot d’ouverture du ministre de l’industrie et du commerce Shadiya Alimatou Assounma. Selon cette dernière, l’institution de cette journée montre l’importance que le monde entier accorde au coton. Et le gouvernement du Bénin dans son programme d’action accorde une place de choix pour le développement du coton.

A lire aussi : Bénin : le gouvernement autorise la reprise de l’exportation de produits vivriers

« Le coton contribue sensiblement à la réduction de la pauvreté, à la satisfaction des besoins d’éducation et de soins de santé, à la croissance économique et enfin, à la garantie de la paix, de la dignité et de la prospérité, participant ainsi à la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD) », a fait savoir le ministre de l’industrie et du commerce avant de lancer un appel aux parties prenantes aussi bien de la sous-région qu’international pour un meilleur renforcement de cette filière.

De son côté, le ministre de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche n’a pas hésité à sortir les chiffres pour soutenir son argumentaire. À en croire Gaston Cossi Dossouhoui, à partir de 2016, le progrès dans la production de l’or blanc est nettement remarquable. De 269212 tonnes de production de coton en 2015, le Bénin est passé respectivement à 458 mille tonnes entre 2016-2017, 298 mille tonnes entre 2017-2018 et 714714 tonnes entre 2018-2019. Toute chose qui place le Bénin en tête des producteurs de coton en Afrique.

A lire aussi : Bénin : une vingtaine de présumés cybercriminels dont un mineur placés sous mandat de dépôt

« Malgré les difficultés pluviométriques entre 2019-2020, le Bénin a maintenu le cap en réalisant 730 mille tonnes de coton », a laissé entendre Gaston Dossouhoui avant d’indiquer que d’ici deux ans, le pays pourrait passer la barre des un millions de tonnes de coton produits.

Le ministre en charge de l’agriculture n’a pas manqué de réitérer l’engagement et la disponibilité du gouvernement pour la réalisation des exploits dans le domaine. Signalons que la Journée mondiale du coton s’inscrit dans le cadre du Mois du Consommons Local institué en octobre de chaque année par le ministère de l’industrie et du commerce.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

Mondial Qatar 2022 (Q) : les taifas stars de la Tanzanie attendus à Cotonou ce vendredi pour le match retour face aux Ecureuils

Read Next

Congo – Education : don des kits scolaires et fournitures bureaux par le député Brice Dimitri Bayendissa aux écoles de Tié Tié 2

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *