Bénin – Autonomisation des adolescents et éducation financière : SIF Groupe et Aflatoun International résolument engagés pour la cause

Bénin - Autonomisation des adolescents et éducation financière : SIF Groupe et Aflatoun International résolument engagés pour la cause @beninregard

Bénin – Autonomisation des adolescents et éducation financière : SIF Groupe et Aflatoun International résolument engagés pour la cause @beninregard

Les acteurs de la société civile et des experts du monde des finances ainsi que ceux du secteur éducatif se sont réunis mardi 12 octobre 2021 à Cotonou pour échanger autour de la question de l’éducation financière. À l’occasion, ils ont procédé au lancement du projet dénommé « Autonomisation des adolescent(e)s grâce aux compétences de vie et à l’éducation financière au Bénin ».

La question de l’éducation financière dès le bas âge pour les enfants, est désormais une préoccupation pour les gouvernants béninois et dirigeants d’institutions internationales. C’est du moins ce qu’il convient de retenir à travers lancement du projet « Autonomisation des adolescent(e)s grâce aux compétences de vie et à l’éducation financière au Bénin ». Il s’agit en effet, d’un projet financé par la loterie nationale des Pays-Bas à travers Aflatoun International et dont la Société d’inclusion financière (SIF Groupe) assure la coordination au Bénin.

Selon Armel Allavo, gérant de SIF Groupe et représentant pays de Aflatoun International, cette organisation néerlandaise a pour mission d’inspirer les enfants et jeunes à devenir socialement et financièrement apte, autonome pour devenir des acteurs de changement dans leur propre vie et pour un monde plus équitable. Ainsi, ce projet dont l’exécution durera trois années, va permettre aux adolescents béninois d’avoir des compétences en matière de développement commercial et en vue d’être autonome socialement et économiquement.

« Le projet a pour objectif d’autonomiser socialement et économiquement au moins 4 mille adolescents (garçons ou filles) en leur apportant les compétences de vie, l’éducation financière et les compétences en matière de développement commercial nécessaire pour faire des choix éclairés concernant leur santé, situation financière et leur éducation », a fait savoir Armel Allavo.

A en croire, le représentant du ministre d’Etat chargé de l’économie et des finances, le présent projet tient une grande importance dans les initiatives des partenaires privés en matière d’éducation financière au Bénin pour une inclusion financière de l’ensemble des populations et particulièrement de la couche juvénile. Affo Dendé, n’a pas manqué de préciser que cette initiative s’inscrit aussi bien dans le programme d’action du gouvernement (PAG) du président Patrice Talon que dans l’agenda des OMDD.

« Si au terme du projet, les populations les plus jeunes notamment de la trempe d’âge de nos collèges, lycées et centres de formation professionnelle peuvent comprendre davantage et pratiquer tout au long de leur vie, les notions basiques de l’économie et des finances telles que l’épargne, la budgétisation, la consommation rationnelle, le crédit, le risque, l’investissement et si elles peuvent intégrer des jeux de société et des débats permettant de maîtriser ces concepts alors ; le soutien que le gouvernement entend apporter à ce projet aura tout son sens », a ajouté le représentant du ministre de l’économie et des finances.

Des plaidoyers pour l’insertion de l’éducation financière dans les programmes scolaires nationaux…

Pour mieux atteindre l’objectif visé par ce projet, il est prévu de mener un plaidoyer pour des programmes éducatifs plus inclusifs et sensibles au genre. Aussi, travailler avec les institutions gouvernementales pour plaider en faveur de l’inclusion des compétences de vie et d’éléments d’éducation financière sensible au genre dans les programmes scolaires nationaux. Toute chose sur lesquelles sont revenus les experts qui ont animé un panel au sujet de l’intitulé dudit projet. Ces derniers sont tous convaincus que la notion d’éducation financière est très importante pour les enfants dès le bas âge. Et ceci permettra d’avoir une nouvelle génération de citoyens, ont-ils conclu.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

Bénin – Politique : Théophile Yarou crée son parti le samedi prochain

Read Next

Bénin – UAC : les nouveaux bacheliers non allocataires invités à choisir leur filière dans les facultés classiques

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *