Bénin : un document de plaidoyer pour la participation politique des personnes en situation de handicap validé

Pour une meilleure participation des personnes en situation de handicap en politique au Bénin, un de document de plaidoyer a été étudié puis validé par les acteurs de la société civile. C’était lors d’un atelier tenu vendredi 07 janvier 2022 à Cotonou.

Impliquer désormais les personnes vivant avec un handicap dans les activités politiques au Bénin. C’est du moins ce qu’il convient de l’atelier de validation du document de plaidoyer pour la participation politique des personnes vivant avec un handicap au Bénin. Pour Latifatou Waïdi, présidente coalition des organisations de la société civile pour les élections et la paix au Bénin (Coscep – Bénin), c’est suite au constat d’exclusion des personnes en situation de handicap dans les processus électoraux, que cette activité a été organisée.

« Nous avons constaté lors des élections dernières que les personnes en situation de handicap sont exclues du processus électoral. Et nous avons voulu nous réunir pour mieux en discuter. C’est depuis un mois que ce processus a été entamé et nous avions effectué des descentes sur le terrain pour discuter avec les intéressés même afin de mieux comprendre la raison pour laquelle ils ne s’impliquent pas à la chose politique », a fait savoir Latifatou Waïdi avant de préciser que l’étape suivante sera de se rapprocher des gouvernants pour plaider le cas des compatriotes handicapés car, ils sont des Béninois et doivent jouir du même droit. Nous devons apprendre à les accepter ainsi.

Présent à cette activité, le président du réseau des associations des personnes handicapées de l’Ouémé trouve que cet atelier vient à point nommé pour que les personnes vivant avec un handicap se fassent entendre désormais au Bénin. Gaston Kpanou, indique qu’il y a longtemps que nous personnes handicapées ne sont pas considérés dans l’arène politique. Il lance un cri de coeur aux gouvernants surtout à l’exécutif pour l’applicabilité des décrets en faveur des handicapés. « Nous lançons un cri de coeur par rapport à loi votée à l’Assemblée nationale et qui attend la prise de décret par exécutif afin que le texte soit applicable », a-t-il exhorté avant d’inviter ses pairs à se donner au travail pour mieux se faire entendre.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

CAN Cameroun 2021 : le Mali bat la Tunisie et remporte le choc des Aigles

Read Next

Bénin : le corps sans vie d’un enfant retrouvé à Comé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *