Crise libyenne : Denis Sassou-N’Guesso apprécie favorablement le bon déroulement du processus électoral

La Libye va organiser, sous peu, des élections présidentielles et législatives. Le président du Comité de haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye, Denis Sassou-N’Guesso, a positivement apprécié le bon déroulement du processus électoral. C’était à l’occasion du sommet de Paris sur la Libye qui s’est tenu, le 12 novembre 2021, dans la capitale française, sous l’initiative du président français, Emmanuel Macron.

Le président Denis Sassou-N’Guesso qui assume les fonctions du président du comité de haut niveau de l’Union Africaine sur la Libye a été l’un des intervenants au sommet de Paris sur la Libye. Tout en soutenant l’ensemble des pays et l’Organisation des Nations-Unies qui ont adhéré à l’initiative du président français, Emmanuel Macron, le président congolais s’est réjoui de la tenue prochaine des élections présidentielles et législatives en Libye qui, selon lui « est désormais et plus jamais à la portée du peuple et des dirigeants libyens ».

L’adhésion massive des libyens à l’opération de recensement organisée par la commission électorale nationale témoigne d’une volonté collective de tourner la page d’une histoire souvent tragique, cette dernière décennie, a souligné Denis Sassou-N’Guesso, qui n’a pas manqué de saluer « les actions convergentes du Conseil présidentiel, du Gouvernement d’Unité Nationale et de toutes les institutions politiques de la transition pour les avancées significatives obtenues en peu de temps ».

Tout en appréciant également le travail réalisé par la Commission Militaire spéciale 5+5, la Haute Commission de Réconciliation Nationale et, évidemment, la Haute Commission Election Nationale, le président du Comité de haut niveau de l’UA sur la Lybie, pour sa part, s’est dit déterminé à renforcer son soutien à la Libye.

Le retour à une Libye unifiée, stable et prospère étant un enjeu de taille, pour Denis Sassou-N’Guesso, « le continent africain, particulièrement, gagnerait en termes de sécurité, avec l’avènement de cette Libye nouvelle, qui aura repris toute sa place dans le concert des Nations ». Après avoir rappelé que, les élections sont porteuses d’une garantie de stabilité, le chef de l’Etat congolais et président du Comité de haut de l’UA sur la Libye a souhaité que l’esprit de consensus puisse prévaloir à chaque étape.

Le comité de Haut Niveau de l’Union Africaine sur la Libye a joué pleinement son rôle dans le processus conduisant à l’organisation des élections en Libye. Denis Sassou-N’Guesso a cité, notamment, la mission d’information, du 18 au 21 octobre 2021, conduite par son Ministre des Affaires étrangères. Aussi, ce comité est-il disposé, a-t-il ajouté, à accompagner les libyens dans la voie du dialogue, de la tolérance mutuelle et de l’acceptation réciproque.

« Le Comité, par ma voix, encourage les initiatives de la Haute Commission de Réconciliation Nationale. Les rencontres avec les Chefs des tribus et l’approche retenue du recours à la justice traditionnelle sont, à nos yeux, autant de gages pour favoriser une plus large adhésion des libyens au processus de réconciliation »,  soutenu le président du comité de haut niveau de l’UA sur la Libye. Pour favoriser une plus large adhésion des libyens au processus de réconciliation, Denis Sassou N’Guesso, a recommandé, entres autres, le respect de l’embargo sur les armes et le retrait des forces étrangères et mercenaires de tout bord.

A l’issue de l’élection présidentielle et des législatives, Denis Sassou-N’Guesso a gardé espoir que la Libye retrouvera la voie de la stabilité, de l’Unité et de la prospérité.

Benin Regard

Benin Regard

Read Previous

Congo-Assainissement : le ministre Denis Christel Sassou NGuesso visite une usine de traitement des eaux usées à Paris

Read Next

COVID-19 : don de 168.000 doses supplémentaires de vaccin Johnson & Johnson au Congo

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *