Marché financier : les 25 ans de la BRVM et DC/BR célébrés au Bénin avec un bilan élogieux et perspectives

Les acteurs des finances de la sous-région Ouest-africaine se sont donnés rendez-vous à Cotonou samedi 18 décembre 2021. À l’occasion, ces derniers ont célébré les 25 ans d’évolution de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et du Dépositaire central/Banque de règlement (DC/BR). Ils en ont également profité pour faire un bilan en vue de définir les perspectives.

Faire un bilan à mis parcours et redéfinir les défis à relever. Tel est l’objectif de la célébration des noces d’argent de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) et du Dépositaire central/Banque de règlement (DC/BR) à Cotonou. En effet deux panels ont meublé cette activité. Le premier portant sur le thème : « les défis du financement des économies africaines », est animé par le ministre d’Etat chargé du plan et du développement Abdoulaye Bio Tchané. Dans sa communication, l’autorité a retracé l’historique de la BRVM puis a proposé des stratégies pertinentes pour une redynamisation du secteur boursier dans la sous-région.

Le second panel basé sur « Évolution du marché financier régional dans l’Uemoa et les attentes pour un meilleur financement à long terme des économies de l’union », est présenté par les personnalités du domaine financier des structures sous-régionales. Parmi ces dernières, on peut noter Paul Koffi Koffi, Commissaire chargé du Département du Développement de l’Entreprise, des Mines, de l’Energie et de l’Economie Numérique, Serge Ekue, président de la BOAD, Badanam Patoki, président du CREPMF et Parfait Kouassi, président des Conseils d’Administration de la BRVM et du DC/BR.

Des présentations faites lors de ce panel, on retient qu’en 25 ans, les 02 structures centrales du marché financier régional de l’espace UEMOA ont franchi plusieurs caps opérationnels majeurs. Et la création d’un troisième compartiment dédié aux petites et moyennes entreprises (Pme) et aux entreprises à fort potentiel de croissance est venue matérialiser l’approche de solution proposée par la BRVM.

Avec 46 sociétés cotées et 95 lignes obligataires, la BRVM et le DC/BR ont réalisé de très belles performances, notamment sur la contribution apportée au financement à long terme des économies des pays de l’UEMOA avec plus de 14.000 milliards de francs Cfa de ressources mobilisées sur le marché.

Perspectives pour les 25 prochaines années…

Malgré toutes ces belles performances réalisées, la BRVM et le DC/BR rêvent encore plus. Ils envisagent bâtir un financement des économies africaines dans les 25 prochaines années. Et pour y arriver, il s’agira entre autres, pour la BRVM d’attirer à la côte davantage de grandes entreprises, d’accroître la mobilisation de l’épargne à long terme et renforcer le positionnement international et améliorer la perception de la BRVM par le grand public.

Pour ce qui est du DC/BR, il sera question d’élargir l’offre de produits et services hautement digitalisés au bénéfice des adhérents, de renforcer le positionnement international et améliorer la visibilité auprès de l’écosystème financier régional et international.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

Bénin – Contribution à la lutte contre la Covid-19 : les présidents Patrice Talon et Boni Yayi bientôt distingués par le RJCC

Read Next

Bénin – 3 ème congrès ordinaire du Synauvemab : Épiphanie Wandji reconduite à la tête du syndicat

One Comment

    Avatar
  • Wohh precisely what I was looking for, thanks for putting up.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *