Congo – Religion : Monseigneur Bienvenu Manamika prend les rênes de l’Archidiocèse de Brazzaville

La cérémonie d’installation du Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou comme archevêque métropolitain de Brazzaville, a eu lieu ce dimanche 21 novembre 2021, au stade Félix Eboué, en présence du président de la République du Congo, Denis Sassou-N’Guesso.

La messe d’installation du nouvel Archevêque Métropolitain de l’Archidiocèse de Brazzaville a connu plusieurs temps forts. Mgr Anatole Milandou, Archevêque de Brazzaville sortant, a pris le premier la parole au nom de tous les membres de la communauté diocésaine de Brazzaville qu’il a dirigée pendant 20 ans. Il a salué le président de la République, Denis Sassou-N’Guesso. « Permettez-moi de commencer par saluer la présence ici du Chef de l’Etat qui n’était pas là le 31 octobre dernier pour raison de contrainte de travail. En effet, Monsieur le président, vous étiez allé à la conférence de Glasgow défendre avec la cause du climat et de la préservation du Bassin du Congo, deuxième poumon de notre planète. Merci Monsieur le président pour les 20 années passées ensemble en bon voisin. Merci surtout pour la confiance réciproque que ni les difficultés liées à nos charges respectives, ni les nombreux tumultes vraies ou supposées non jamais pu entamer », pouvait-il préciser avant d’ajouter « l’occasion pour moi je vous dire grand et sincère merci pour toute aide multiforme que vous nous avez apporté à l’église de Brazzaville durant les 20 ans ainsi que l’aide apportée dans la préparation de ces deux derniers événements ».

A lire aussi : COVID-19 : don de 168.000 doses supplémentaires de vaccin Johnson & Johnson au Congo

Avant de passer le témoin, Mgr Anatole Milandou s’est adressé directement au nouveau promu en ces termes : « A vous, Mgr Manamika Bafouakouahou, comme le suggère du reste votre prénom Bienvenu, je vous souhaite de tout cœur une bienvenue chaleureuse à Brazzaville. Vous le savez, Mgr et cher cadet, ce n’est ni par contrainte, ni par lassitude que j’ai rendu mon tablier, mais par simple devoir qui veut que toute autorité dans l’église soit un service que l’on rend et que l’on transmet lorsque le temps est venu de passer la main à celui que le Seigneur par la voix du Saint-Père choisit pour continuer à paître son troupeau. Soyez le pasteur de toutes les brebis de ce diocèse qui est grand et populeux… ».

Rituel d’installation

Mgr Anatole Milandou, après son allocution, a procédé au passage du témoin selon les procédures de l’église catholique en remettant à Mgr Bienvenu Manamika « la crosse » ou le bâton de commandement. L’Archevêque sortant a demandé à Mgr Chargé d’affaires de la Nonciature à donner lecture de la note du Saint siège sa Sainteté le Pape François créant Mgr Bienvenu Manamika comme archevêque métropolitain de Brazzaville.

Après lecture de cette lettre, le tour revenait au nouvel Archevêque de Brazzaville de faire sa profession de foi publiquement ensuite de prêter le serment de fidélité, dont en voici un extrait : « Moi Bienvenu Manamika Bafouakouahou, par la grâce de Dieu et la bienveillance du Saint-Siège, Archevêque Métropolitain de l’Archidiocèse de Brazzaville, avec une foi ferme, je crois, je confesse tout collectivement et individuellement ce qui est contenu dans le symbole de la foi. C’est-à-dire, je crois en un seul Dieu, le Père tout puissant, créateur du ciel et de la terre, de l’univers visible et invisible, je crois en un seul seigneur, Jésus Christ, le fils unique de Dieu, né du père avant tous les siècles. Il est Dieu né de Dieu, lumière née de la lumière, vrai Dieu né du vrai Dieu… ».

S’en est suivi, la remise du bâton de commandement et l’installation de Mgr Bienvenu Manamika Bafouakouahou à la cathèdre, selon le rituel établi.

Installé, Bienvenu Manamika Bafouakouahou pouvait célébrer sa première eucharistie avec ce titre. Dans son homélie, il a appelé les fidèles à méditer les textes de cette liturgie dominical à travers trois points, à savoir : « D’abord rappeler que le Christ est Roi ; ensuite souligner que Sa Royauté est amour, service te libération, enfin nous exhorter à prendre conscience que nous sommes associés à cette Royauté du Christ »

Parlant de la Royauté Il a fondé son message sur le livre de Jean au 18ème chapitre, verset 36 à 37 qui révèle que la Royauté du Christ va au-delà de celles d’ici-bas. Cette Royauté ne connaît pas des frontières. Elle est infinie, éternelle, a-t-il déclaré

Le nouvel Archevêque de Brazzaville reconnait la lourde tâche qui l’attend. « C’est en ce jour de la fête du Christ-Roi de l’Univers que le seigneur Jésus me met en tête de la marche vers Dieu de son église à Brazzaville ; il me confie la charge de ce troupeau qui est le sien et non pas le mien ».

En somme, le nouvel Archevêque Métropolitain de l’Archidiocèse de Brazzaville a remercié le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso pour son implication dans la réussite de cette cérémonie grandiose et d’autres invités venus pour la circonstance, à savoir les cardinaux, Ambongo de la RDC, Dieudonné Nzapalainga de la RCA et tant d’autres évêques, prêtes, Pères et Abbés.

Quid sur Bienvenu Manamika Bafouakouahou

Bienvenu Manamika Bafouakouahou est né le 16 octobre 1964. Il a été nommé Evêque coadjuteur de l’archidiocèse de Brazzaville depuis 2020 après avoir été évêque du diocèse de Dolisie de 2013 à 2020. Désormais, Bienvenu Manamika Bafouakouahou est le nouvel Archevêque Métropolitain de l’Archidiocèse de Brazzaville. Sa devise est « Lux Domino ».

Benin Regard

Benin Regard

Read Previous

Bénin : impliqué dans un accident de la route, Andil Lassissi activement recherché par les parents des victimes

Read Next

Numérique : le Congo lance un appel d’offre international pour la construction du Data center national

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *