Clôture du programme « Rencontr'Art » : le comité jeune d'Amnesty international Bénin met l'art au service de la défense et de la promotion des droits humains

0Shares

La ville d’Abomey-Calavi, a abrité dimanche 11 juillet 2021, la cérémonie de clôture et de restitution de Rencontr’Art. Il s’agit d’un programme de formation initié par des jeunes en vue de faire la promotion et défendre les droits humains à travers des prestations artistiques.

Promouvoir, défendre et faire vivre les droits humains est le but visé par le comité jeune Amnesty international Bénin (AIB) grâce à son programme dénommé « Rencontr’Art ». En effet, vu les actes de vandalisme, d’inégalité de tout genre, d’arrestations arbitraires, de condamnation, de discrimination, de dictature qui font toujours partie du quotidien des sociétés, le comité jeune Amnesty international Bénin s’est donné pour mission impérieuse de contribuer à la quiétude de la société en militant pour la défense des droits de l’homme.

Quelques représentations artistiques @beninregard

Dans cette lancée, son programme « Rencontr’Art » a permis de former des jeunes sur les droits humains en leur permettant d’exprimer leur perception à travers l’art. De la formation en art oratoire en passant par le dessin et la peinture pour en venir au théâtre, les participants à ce programme ont restitué cet après midi du dimanche, ce qu’ils ont appris après trois mois de formation et d’investissement permanent. Pour trois passages par catégorie, les artistes ont présenté leurs œuvres d’art et représentation scénique par rapport à leur sentiment en dénonçant puis sensibilisant sur la question des droits de l’homme.
A lire aussi : Bénin – Baccalauréat 2021 : les résultats attendus mercredi 14 juillet prochain
Selon les participants, les formations reçues sont bénéfiques et de qualités. C’est pourquoi, ils entendent par la voix de Christelle Avodaho, leur représentante, « utiliser le numérique et les réseaux sociaux pour diffuser notre art sur les droits au plus bon nombre, organiser des ateliers, des séances d’échanges aux couleurs de l’art sur les droits de l’homme, partager les savoirs acquis avec des personnes notamment des étudiants et élèves, organiser des prestations artistiques pour la défense des droits de l’homme ». Un engagement assez encouragé par Priscillia Akakpo, représentante du président exécutif de AIB et Pedro Accrombessi, coordonnateur du programme. Car « si le droit au travail, à l’alimentation, à l’intégrité physique est bafoué, quel développement l’homme peut-il apporter ? », se sont-ils interrogés.
Responsables et bénéficiaire de la formation @beninregard

Il faut le dire, cette activité a connu la présence de certains responsables du mouvement, et été l’occasion pour les participants à ce programme et leurs formateurs, de recevoir des distinctions.
Marius ASSOGBA

0Shares

Lire le précédent

Bénin – Baccalauréat 2021 : les résultats attendus mercredi 14 juillet prochain

Lire la suite

Bénin : les membres du Conseil Electoral prêtent serment ce mercredi 14 juillet 2021

Leave a Reply to Anonyme Cancel reply

Le plus populaire