Bénin : les aspirants au métier d’enseignant dans une forme spéciale de grève d’une semaine depuis le 22 novembre 2021

Image personnalisée @ beninregard

Les aspirants au métier d’enseignant (AME) sont depuis ce lundi 22 novembre 2021 en grève. Ils ont décidé d’exprimer leur mécontentement à travers le port de couleur rouge durant toute la semaine.

Contrairement aux motions de grève auxquelles les syndicats ont habitué le peuple béninois, les aspirants au métier d’enseignant (AME) ont voulu procéder autrement pour se faire entendre. En colère contre l’Etat pour le traitement dont ils font objet, les AME ont décidé d’observer une grève spéciale d’une semaine à compter du lundi 22 novembre 2021. Pour cela, ils activités ne seront pas aux arrêts durant la période de grève mais une autre méthode sera utilisée. Les AME ont décidé donc d’exprimer leur mécontentement par l’observance d’une semaine d’alerte symbolisée par le port du rouge pour exécuter toutes les activités pédagogiques dans les établissements respectifs.

« Nous, enseignants de la maternelle, du primaire, du secondaire générale et technique et de la formation professionnelle de la République du Bénin, dénommés Aspirant au Métier d’Enseignement (AME), exprimons nos sincères mécontentements des traitements qui nous sont réservés. A cet effet, nous décidons d’observer à partir du lundi 22 novembre 2021 une
semaine d’alerte symbolisée par le port du rouge pour exécuter toutes les activités pédagogiques dans nos établissements respectifs ; afin que l’Etat nous donne en urgence un contrat en bonne et due forme avec les mêmes traitements et avantages que celui des permanents pour le bonheur du système éducatif béninois », peut-on lire dans la motion de préavis de grève.

Les aspirants du maternel, primaire et secondaire indiquent donc qu’en cas de légèreté dans le traitement de leur dossier, ils passeront à la cessation de toutes les activités pédagogiques dans les écoles, collèges et lycées jusqu’à la satisfaction totale de leur unique revendication.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

Numérique : le Congo lance un appel d’offre international pour la construction du Data center national

Read Next

Bénin – UAC : un étudiant de l’Enam déposé en prison pour falsification de notes d’examen

2 Comments

  • […] lire aussi : Bénin : les aspirants au métier d’enseignant dans une forme spéciale de grève d‘une semaine depuis le 22 novembre […]

  • Avatar
  • Nous appelons le chef de l’Etat au secours.Les renvoyer n’est pas la solution il urge une solution à la situation cela va l’intérêt de nos apprenants qui ont besoin des enseignants moins soucieux pour bien faire le travail

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *