Bénin : le livre « Crises et Crimes à l’Université », de Larent Kossouho officiellement lancé

Laurent Kossouho, auteur de l’ouvrage avec le présentateur

Annoncée à grand renfort médiatique, la cérémonie de lancement de l’ouvrage « Crises et Crimes à l’Université », a eu lieu samedi 28 novembre 2020 à Cotonou. Il s’agit d’un Essai à travers lequel le jeune journaliste Laurent Dénangnon Kossouho qui en est l’auteur, a fait le récit fidèle des crises ayant secoué l’Université d’Abomey-Calavi entre 2015 et 2017.

Les acteurs du monde universitaire en particulier et les citoyens béninois en général sont désormais en mesure de comprendre le déroulement des crises ayant secoué l’Université d’Abomey-Calavi entre 2015 et 2017. Et ceci grâce à l’ingénierie du jeune Laurent Dénangnon Kossouho qui a voulu résumer l’histoire à travers la publication de l’ouvrage « Crises et Crimes à l’Université ». Un titre très évocateur qui donne envie de découvrir le contenu. Ce document publié aux Editions Savanes du Continent est d’ailleurs le premier ouvrage qui aborde les crises en milieu universitaire au Bénin.

A lire aussi : Bénin : le livre « Crises et Crimes à l’Université » bientôt disponible dans les librairies

Il s’agit en effet d’un essai de 232 pages préfacé par  l’ancien président de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb), Guy Dossou Mitokpè. Subdivisée en deux chapitres, l’oeuvre est écrite dans un style décontracté, accessible à tous et sans l’esprit d’analyse critique. Le premier parle de « la lutte anti-session unique et ses corolaires ». L’auteur aborde dans ce chapitre, les faits allant de l’historique de l’échauffourée de 2015 à la question de la division des Organisations estudiantines, les différents soutiens apportés  aux étudiants ainsi que les réactions de certaines autorités politico-administratives du Bénin et pour finir le séminaire sur le système LMD. La gigantesque marche des étudiants  réprimée à Cotonou  le  mardi 26 juillet 2016, l’invalidation de l’année académique à la FLASH survenue le 28 juillet 2016, ainsi que l’arrestation de certains responsables étudiants suite à la fatidique journée du 16 août 2016 marquée par le boycott des examens à la FAST, n’ont pas été du reste.

A lire aussi : Bénin – Etudiant tué par balle à l’UAC : Habib Ahandessi convoqué à la Cour constitutionnelle

Dans le second chapitre titré « Du champ de bataille à la réorganisation du mouvement estudiantin », il est question des différents décrets pris par le gouvernement en vue de réorganiser le mouvement étudiant. On y retrouve également, les différents mouvements de protestation puis les décisions rendues par la Cour Constitutionnelle suite aux recours qui lui ont été adressés.

Rendre l’histoire accessible aux générations futures : l’une des raisons d’être du livre

A en croire l’auteur, cet ouvrage n’est en aucun cas, une manœuvre pour ternir l’image d’une personnalité, d’une organisation ou d’une structure de l’Etat ;  ni faire l’éloge d’une composante de l’université au détriment d’une autre. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’il a juste relaté les faits sans en ajouter aucun commentaire. Ce document est rédigé pour permettre au peuple de comprendre certaines réalités de la mère des universités du Bénin. « J’ai écrit cet ouvrage en vue de permettre aux générations futures de savoir ce qui s’est réellement passé à l’Université d’Abomey-Calavi entre 2015 et 2017 afin qu’ils tirent leçons de cette histoire pour ne pas commettre les mêmes erreurs que leurs prédécesseurs, car c’est de ces générations que vont sortir ceux qui vont mener le mouvement estudiantin et ceux qui vont présider aux destinées de nos universités demain. Cet ouvrage permettra aussi de rafraîchir la mémoire de tous ceux qui ont été acteurs, témoins ou victimes des luttes estudiantines dans notre pays », a indiqué Laurent Kossouho avant de préciser que le lancement de « Crises et Crimes à l’Université » intervient dans un contexte de crise à l’Université d’Abomey-Calavi même si on n’en parle pas encore assez. Ainsi, il profite de l’occasion pour inviter les parties prenantes au dialogue afin de trouver un compromis pour ne plus tomber dans les travers des années antérieures.

La couverture du livre « Crises et Crimes à l’Université »

Ce document pour mieux gérer ou éviter de nouvelles crises…

Il est donc claire que « Crises et Crimes à l’Université », est un livre à avoir absolument sur soi. Cela permettra de connaître les raisons des crises à l’UAC, surtout celle de 2015 à 2017. Parcourir ce précieux va également permettre de mieux gérer ou d’éviter carrément de nouvelles dans ce haut lieu du savoir car, toutes les  crises ont généralement les mêmes fondements : l’amélioration des conditions de vie et d’études des étudiants.

Meschac Dégbétchi

Meschac Dégbétchi

Read Previous

Bénin – Présidentielle 2021 : les structures FCBE des 15e et 16e circonscriptions électorales remembrées

Read Next

Bénin – Présidentielle 2021 et constitution modifiée : Valentin Djènontin face au peuple mercredi 02 décembre

One Comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *