Bénin – Sanglante bagarre entre Unseb et Fneb à l'UAC : déjà 5 responsables étudiants déposés en prison

05 étudiants sont placés sous mandat de dépôt à la prison civile d’Abomey-Calavi. Cette situation fait suite aux dernières altercations sanglantes qui se sont produites entre des étudiants membres de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb) et la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb) ; faisant plusieurs blessés graves.

L’affaire concernant la violente bagarre entre étudiants ayant occasionné plusieurs blessés graves, n’est pas encore à son terme. Dans les enquêtes pour élucider cette affaire, la police républicaine a déjà arrêté 05 étudiants qui sont déposés en prison. Selon les informations, il s’agit de quatre (04) membres de l’Unseb/Uac et un ancien président de la Fneb. Les mis en cause sont déposés en prison pour coups et blessures volontaires. Leur procès est prévu pour le 31 janvier 2022.

A lire aussi : Bénin – Violente bagarre entre FNEB et UNSEB à l’UAC : l’UNEB appelle ses deux organisations soeurs à la culture de la paix

Retour sur les faits

Le mardi 14 décembre 2021, un affrontement violent s’est produit entre des étudiants membres de l’Union nationale des scolaires et étudiants du Bénin (Unseb) et ceux de la Fédération nationale des étudiants du Bénin (Fneb). Le bilan fait état de 12 blessés dont 06 de chaque côté. À l’origine de cette bagarre, une guerre de leadership entre les deux organisations estudiantines.

A lire aussi : Bénin : une mineure enlevée pour mariage forcé à Dogbo, 02 suspects arrêtés

Contacté, le président de l’Unseb, ses éléments étaient en pleine préparation pour installer les démembrements de l’organisation dans les amphithéâtres quand les éléments de la Fneb s’y sont opposés. De son côté, le premier responsable de la Fédération indique que ses camarades d’en face étaient dans une campagne pour la discréditer et c’est ainsi que le camp adverse aurait ouvert les hostilités.

Les juridictions mises à contribution pour claire dans l’affaire…

Au lendemain de ces événements regrettables, le ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Eléonore Yayi Ladékan a publié un communiqué. Dans sa note, l’autorité a instruit le recteur Félicien Avlessi, de l’université d’Abomey-Calavi en de prendre toutes les mesures nécessaires pour identifier les auteurs desdits actes de vandalisme afin que force reste à la loi.

Lire le précédent

Congo – COVID-19: Denis Sassou-N'Guesso invite la population à la responsabilité

Lire la suite

Congo – Agriculture : des progrès encourageants en 2021 pour baisser progressivement l’importation des produits alimentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Le plus populaire